Comment faire son biais …

… comme une grande !

Bin oui, maintenant que tu as appris à poser du biais avec ta prof de couture préférée, il te reste l’étape «  je fais mon biais« . Alors je sens poindre la question  » mais pourquoi ??? ». Parce que !!!!

Non, ce n’est pas une réponse. En fait, depuis quelques temps, on arrive à trouver en mercerie autre chose que le biais en coton passé au Fabulon ( Fabulon ? C’est ba-bu-leux !). Et ça, c’est une petite révolution dans la couture ! On peut enfin poser du biais en jersey sur les encolures de tee-shirt ou les emmanchures de débardeur, sans parler des jolies finitions de la layette ( sur les bodies et les grenouillères).  Tout comme on peut avoir de beaux décolletés dans nos blouses en viscose sans avoir besoin coudre des enformes pelle-à-tarte, et ce grâce au biais viscose !!!

Regarde un peu le joli décolleté de mon top en toile fine façon jean : quand tu as un tissu imprimé ou avec une couleur improbable, poser un biais peut devenir un vrai casse-tête. Pour ce top, il aurait fallu en trouver un style jean, pas trop épais et de la bonne teinte de bleu sinon, c’est moche. Et si on prend un biais coton en couleur, ou vert ou bordeaux, ça va jurer… ALORS que si tu sais faire ton biais, le voilà réaliser dans le même tissu et HOP, c’est trop joli et beaucoup plus discret.

Convaincue ???

Alors on y va, on prend son tissu et on commence par le repasser avec un peu de vapeur, dans le sens du droit fil, pour ne pas déformer la toile.

Tu peux couper une bande de 20 / 30 cm. Sur l’envers du tissu et avec ta règle japonaise ou avec une équerre, pose l’angle droit parallèle à la lisière. Marque l’angle de 45° avec un feutre textile, une craie, un crayon à papier gras…

Trace cette ligne d’angle sur la largeur de la bande.

Donne une valeur pour tes bandes de biais. Ici, ma bande fait 3,5 cm de large. Pour un biais qui une fois posé aura une largeur de 0,5 cm, ta bande devra faire 2 à 2,5 cm de large ( c’est mieux de rajouter 0,5 cm car souvent, dans le biais, le tissu peut s’étirer un peu et dans ce cas, perdre de la largeur).

Grace à la règle japonaise, tu vas pouvoir rapidement dessiner tes bandes. Suivant le projet, tu détermineras le nombre de bandes. Ne pas faire de bandes dans le petit triangle de l’angle : arrête toi un peu avant sinon les raccords seront trop proches et c’est pas beau.

HOP, avec tes ciseaux coutures, il ne te reste plus qu’à couper les bandes. Si tu as une planche à découper et un cutter tissu, tu peux aussi y aller !!!

Te voilà avec tes bandes ! Arrive l’étape du raccordement. Il va falloir présenter tes bandes de la façon ci-dessous : les 2 lignes doivent correspondre afin que la ligne ne soit pas discontinue. Si tes lignes de raccordement ne sont pas les mêmes ou n’ont pas le même angle, pose les 2 bandes l’une sur l’autre et dessine une des lignes sur l’autre bande. Tu recouperas alors la bande défaillante.

Une fois cette étape faite, tu vas pouvoir présenter tes deux bandes endroit / endroit : tu vois que les 2 bandes sont croisées. Pour que le biais soit parfait, tu dois avoir des petites « oreilles » de chaque côté de la ligne : la valeur de couture sera de 0,5 cm. C’est donc la valeur de dépassement de ces « oreilles ».

Pose une épingle pour tenir tes bandes et place-les sous la MAC; Tu piqueras à 0,5 cm avec un point d’arrêt au début et à la fin.

Et voilà, c’est assemblé !!!

Tu couperas les « oreilles » en même temps que tes fils. Maintenant que tu as compris le principe, à toi de jouer avec le reste des bandes …

Ensuite viens l’étape du repassage des coutures. Surtout, ne pas tirer sur le tissu sinon, tu vas le déformer ! Tout doux sur le repassage des coutures, ok ?

Alors moi, j’ai beaucoup joué avec mon fer à repasser pour marquer les 2 rentrés de 0,5 cm : c’est long et fastidieux mais ça se fait. Sinon, il existe des pieds à former le biais : le nec plus ultra et un gain de temps indéniable. Il en existe de tailles différentes, selon la largeur du biais que tu veux réaliser. Là encore, prendre grand soin à ne pas étirer le biais …donc tu y vas doucement !

Et voilà, tu as fais ton biais !!! Et ça va changer ta vie de couturière. Encore une nouvelle étape de passer. Surtout que maintenant que tu sais faire des bandes dans le biais, tu vas aussi pouvoir faire du passepoil !!! Bin oui, il suffit de plier le biais en 2 et de placer une cordelette dans le pli. Tu maintiens le tout avec un bon épinglage. Tu peux faire un faux-fil ou y aller direct avec le pied zipper de ta MAC….

A toi le biais avec des largeurs différentes, des imprimés de folies … Plus d’excuses maintenant !

Laisser un commentaire