Le foulard le plus facile à coudre DU MONDE !!!

Avec un titre aussi racoleur, je n’ai pas peur !

Faut avouer que j’aurai pu le coudre les yeux fermés … Mais comme j’ai utilisé la surjeteuse, c’ét04ait risqué.

ALORS l’histoire de ce tissu commence à Londres … ou en Inde !!! Houlala, Alzheimer approche à grands pas. Je me souviens juste que c’était un coupon de tissu sur lequel j’avais flashé. Et qui dit coupon, dis petit morceau de tissu. Ce voile de coton mesurait donc 50 cm sur 110 cm de laize. J’ai longtemps cherché quoi faire avec et de guerre lasse, j’avais fini par le poser dans la pile des coupons à partager avec les copines.

Puis un matin dans l’atelier, j’ai  eu froid et j’ai donc attrapé mon coupon pour me l’enrouler autour du cou. Et j’ai trouvé que ces couleurs m’allaient bien au teint. Seulement, la taille du tissu n’était pas idéale pour un foulard.

Vite-fait, bien-fait je l’ai donc séparé en 2 et raboté. Il y a donc une couture sur le milieu de mon foulard. Et pour une belle finition sur le voile de coton, j’ai opté pour essayer l’ourlet roulotté proposer par la surjeteuse… Et Ooh merveille, quelle joie, quel bonheur, quelles perspectives cet essai m’a ouvert !!!

Et toi, tu as déjà essayer cette technique ???

C’est vraiment super bien et le fini est nickel ! Je l’ai utilisé à nouveau sur l’ourlet du grand volant de ma jupe BOHÈME et c’est beaucoup plus joli que de faire un double rentré … Forte de cette expérience, j’ai décider de coudre mes mouchoirs !!! Voilà longtemps que je voulais le faire avec mes chutes de tissu mais le frein était la finition des bords.

J’ai une super surjeteuse-recouvreuse, ainsi qu’une très bonne MAC, mais malheureusement, je prends très rarement le temps de tester leurs possibilités … J’espère  à nouveau découvrir quelques nouvelles techniques cette année.

 

Laisser un commentaire