Mouchoirs CHICS, mouchoirs CHOC’ !

RIEN NE SE PERD, TOUT SE TRANSFORME …

Petite maxime de la fin des années 90. On a grandi avec ça, tu te rappelles…???

Donc forcément, un jour ça fait écho. Difficile de garder des chutes de tissu quand on ne sait pas ce qu’on va pouvoir faire avec … Si tu as des bébés autour de toi, y’a toujours moyen de coudre un petit vêtement. Mais ensuite ? Tu fais quoi avec ta bande de 35 cm sur 40 cm ???

Tu fais un mouchoir ! Le tissu Liberty se prête bien à l’exercice car c’est un tissu 100% coton, et un coton tissé serré et fin. Les mouchoirs sont généralement cousu dans de la batiste, une toile dont le fil est très fin, en coton, et tissé serré. La toile de batiste existe depuis le 13ème siècle et fut inventée en France par le tisserand Baptiste Cambrai. Au départ, cette toile était en lin. Il inventa un procédé de filage pour rendre le fil plus fin et donc le tissage plus souple. Cette toile fut un succès. Elle est aujourd’hui très utilisée dans la confection de vêtement pour enfant, mouchoirs, layette, corsage (sa composition peut aussi être mélangée à du synthétique). Si tu entends parler de linon ou toilette, c’est aussi de la toile batiste !

Voilà pour le petit cours sur le textile ! En attendant, les mouchoirs fait-maison, c’est la grande classe. Si tu chercher de beaux mouchoirs dans le commerce, tu pleures. C’est vraiment très moche, que ce soit pour hommes ou pour femmes. Quant aux mouchoirs pour enfant, si tu en trouves, ce seront des dérivés de licence Disney (un malin plaisir à se moucher dans la Reine des Neiges …mouhaha !!!)

Alors ZOU ! Un mouchoir en Liberty, ça se sort à toutes les occasions :

-1. Quand c’est la canicule et qu’il fait trop chaud / le mouchoir papier reste collé à ta peau

-2. Quand tes carreaux sont sales / le mouchoir papier n’essuie pas aussi bien

-3. Quand tu dois te moucher / le mouchoir papier est petit et peut se déchirer (tu l’as l’image ??? BEURK !!!)

-4. Quand tu dois essuyer tes larmes, de tristesse ou de joie / le mouchoir papier c’est pas la classe de la pleureuse …

Le nec plus ultra ???

Le matin, tu assortis la couleur de ton mouchoir avec les couleurs de ta tenue ! Le diable se cache dans les détails ? Je suis diaboliquement fashion !!!

Toi aussi tu veux frimer avec des mouchoirs TOP compét’ ???

C’est trop simple !!!

Tu découpes un carré d’au minimum 30 cm (tu peux faire plus grand, notamment si tu fais des mouchoirs pour homme. Mais attention quand même, si tu fais un drap, ça va faire une grosse boule dans ta poche …je dis ça, je dis rien !).

Ensuite, 2 solutions:

  • ou tu optes pour l’ourlet roulotté de la surjeteuse (comme ici avec mes mouchoirs). C’est l’option feignasse, j’l’aime bien. Au final, tu prendras une aiguille à laine pour rentrer ta chaînette.
  • ou tu n’as pas de surjeteuse et dans ce cas, tu devras faire un ourlet roulotté à la main. Pour cela, tu vas replier 2 fois le bord du tissu sur qqs millimètres, au fer à repasser. Attention aux angles, ils doivent être beaux … Si ta MAC possède un pied pour bord roulotté, elle te fera le boulot. Je te conseille des essais au préalable pour maîtriser les angles … Plus long mais vraiment très joli, coudre tes ourlets à la main avec un point invisible (mais tu ne pars pas sur une production de 50 mouchoirs, ça va te dégoûter !).

Ne pas oublier de laver les mouchoirs en tissu au minimum à 60°C pour tuer les germes.

A toi de jouer !!! Et montre-moi tes beaux mouchoirs sur Intagram #jecoudsavecmarikiki !

Laisser un commentaire