Comment bien choisir sa MAC ?

J’ai cru bon de prendre le temps de rédiger cet article, suite aux nombreuses demandes que j’ai souvent, que ce soit lors des ateliers couture ou par le biais des mails que je reçois. Vous êtes nombreux/ses à vous demander si votre MAC reçue en héritage de cousine Huguette tient la route, si la dernière petite machine en vente chez LIDL est suffisante, si une machine à coudre qui fait aussi la broderie, le café et le ménage c’est utile …???

A toutes ces questions, la réponse est OUI ! Mais ça dépend !

Petit topo rapide sur ce qu’est une MAC et à quoi ça sert …

Une machine à coudre est une machine, d’usage domestique ou industriel, qui exécute mécaniquement des points de couture,  en utilisant deux fils. Les premières machines à coudre, apparues au XIXe siècle, étaient mécaniques et fonctionnaient manuellement ( avec une pédale sous le pied et un joli mouvement de la cheville …). Aujourd’hui, elles sont généralement électriques et font de plus en plus appel à l’électronique. Lors de leur fonctionnement, le bras supportant l’aiguille monte et descend à travers les griffes. Ce bras ne peut faire que 2 mouvements : de haut en bas (points droit) et de gauche à droite (point zig-zag).

Le principe de fonctionnement d’une MAC est donc de réunir deux fils. Le premier est dans l’aiguille, le second enroulé dans une canette. Quand l’aiguille passe à travers le tissu, un mécanisme de rotation joint les deux fils. Le point de couture est réalisé. En cliquant sur le lien suivant, tu verras comment se forme le point à l’intérieur de la MAC…

Comment ça fonctionne une Machine à Coudre ???

Le squelette d’une MAC …

Une fois que tu as compris ce fonctionnement, tu as tout compris à la couture à la machine ! Parce que que ce soit les vieilles machines à pédales SINGER ou la toute dernière machine électronique qui clignote de partout avec ses belles lumières quand tu l’allumes; TOUTES les machines font la même chose : des points droits et des points zig-zag. De là découle tout le reste.

BON d’accord, mais moi, je fais quoi ???

Avant d’acheter une machine à coudre, il faut se poser quelques questions :

  • j’aimerai bien essayer la couture, je pense que ça me plairait. Ce serait bien d’avoir une petite machine pour faire les ourlets, quelques accessoires pour la maison, coudre mes rideaux et mes coussins…
  • J’ai testé la couture en atelier et j’adoooore ! J’ai toujours eu envie de coudre, je suis manuelle, j’ai un tas de projets que je souhaite réaliser …
  • je couds depuis quelques années maintenant et je m’aperçois que ma MAC est limitée pour l’utilisation que j’en fais. J’aimerai bien changer mais je suis un peu perdue, je ne sais pas quoi acheter …
  • Ma fille de 11 ans aimerait une machine à coudre. Qu’est-ce-que je prends ???

Le tout premier critère qui va rentrer en jeu, ce sera ton budget. Parce qu’il ne faut pas se leurrer, une machine à coudre correcte c’est cher. Et en fonction de la somme que tu pourras mettre dans ton achat, ta machine sera soit électrique, soit électronique.

Et quelle marque est la meilleure ?

Honnêtement, il n’y en a pas. Toutes les couturières ont leurs préférences. Voici un petit tour des marques les plus répandues sur le marché français :

SINGER, BROTHER, PFAAF, JANOME, HUSQVARNA, ELNA, JUKI, BERNINA … Mais il y en a d’autres. A savoir, certaines de ces marques appartiennent au même groupe. C’est le cas de SINGER / HUSQVARNA / PFAFF.

LES MACHINES électriques ( ou mécaniques) :

C’est généralement les premiers prix dans toutes les marques. On peut les atteindre entre 70 euros ( la MAC vendue chez Ikéa) et environ 300 euros pour les plus performantes. Sur l’image ci-dessous, je t’ai fait une sélection de machines électriques peu chères et faciles pour une débutante. Bien sûr, libre à toi d’aller chercher d’autres modèles sur les moteurs de recherche.

Voici pour moi les points négatifs de ces machines d’une autre génération, surtout dans la tranche de prix la plus basse :

  • peut de choix dans les longueurs de point et largeurs de zig-zag
  • un boitier de canette généralement dans le bras de la MAC, peut accessible et pas simple d’utilisation (pas dans la fourchette haute de prix )
  • un point boutonnière en 4 temps
  • pas de régulateur de vitesse
  • une moins grande précision dans les points
  • ces machines sont bruyantes !

Une chose à savoir concernant les entrées de gamme : TOUTES les marques ont leurs machines à coudre électriques « pas chères ». C’est vrai que la question du coût peut être un handicap. Mais ces machines sont généralement montées avec des pièces en plastique. Si tu retournes à l’image du squelette de la MAC ( un peu au-dessus), tu vois qu’elle est composée principalement d’acier. C’est cet acier qui va assurer de la stabilité à ta MAC quand tu vas monter dans les tours : à grande vitesse, elle ne vibrera pas et ta table ne va pas onduler… Les pièces sont elles aussi en acier, ce qui va permettre les réparations.

Car les premiers prix sont des machines jetables : les réparateurs refusent de les ouvrir, cela coûte plus cher de les réparer que d’en racheter une neuve… Te voilà avertie !

Si tu as fait l’héritage de la vieille MAC de ta mère, de ta tante Huguette, de ta mamie Louise… il peut s’avérer intéressant de la faire réviser si elle est restée longtemps sans être mise en route. Il faut ABSOLUEMENT le faire sinon tu risques de casser des mécanismes. Une machine restée trop longtemps à l’arrêt doit passer chez le réparateur avant un nouvel usage, afin qu’il regraisse les rouages et surtout qu’il la nettoie en profondeur et règle les points.

OK mais si je veux une machine qui va durer ?

LES MACHINES électroniques :

Ces machines se règlent grâce à un logiciel. Lorsque tu allumes ta MAC, elle te donne le réglage correct pour un tissu de poids et de tissage moyen. Et comme ça correspond à 70% des tissus que l’on coud, il devient facile de faire de belles coutures ! Pour chaque point sélectionné, il y a un pré-réglage idéal. Mais tu peux manuellement changer la longueur du point si tu le décides.

Là aussi leur coût est variable, mais pour beaucoup de débutantes en couture, cet investissement permet un grand confort de couture et surtout évite les prises de tête avec les réglages….Ces machines tournent généralement entre 350 euros et 900 euros. Le budget est plus élevé mais tu sais aussi que si tu as un soucis avec ta machine, tu pourras la faire réparer.

Ci-dessous, mes modèles chouchous… La ELNA experience 520S est le modèle que tu utiliseras en atelier avec moi. De mon côté, j’aime beaucoup la marque BROTHER….

Voici les points positifs de ces machines :

  • le régulateur de vitesse : idéal quand tu débutes en couture !
  • l’enfile aiguille automatique ou aide à l’enfile aiguille ( quand tu vois rien, comme moi !).
  • un boitier de canette situé sur le dessus et fermé par une plaque transparente : tu peux surveiller l’état de ta canette.
  • la possibilité de déplacer ton aiguille à droite ou à gauche lors des points droits : à toi les surpiqûres des pros !
  • un doux ronronnement : ces machines font généralement moins de bruit que leurs consœurs électriques.

COUDRE est un plaisir ! Et ça le devient vraiment quand la MAC est facile d’utilisation et que tu ne passes pas ton temps à t’énerver avec les réglages… Sois douce avec toi-même !

SUPER, mais j’aimerai une machine qui en fasse plus …

Pas de soucis pour ça, le marché te propose de véritables bêtes de couture !

Elles sont forcément électroniques et vont répondre à tous tes désirs… en couture ça va sans dire ! Niveau budget, ça grimpe en flèche : on se situe entre 1000 et 3500 euros pour la JANOME M7 Continental !!! A ce prix-là, cette machine a :

  • un port USB ( pour te permettre de télécharger un modèle à broder ou un point spécifique).
  • elle a un annuaire de points différents.
  • elle recharge la canette PENDANT la couture ( !!!).
  • elle dispose de 2 autres plaques métalliques (j’ai pas trop compris pourquoi…).
  • elle s’utilise sans fil et sans pédale ( pas encore sans les yeux ni les mains !).
  • bref, si elle faisait en plus machine à café, radio et téléphone, ce serait ma MAC idéale !

Pour ces machines, c’est comme pour les téléphones portables : elles font plus de chose que de simples points d’assemblage de couture. Si tu es une passionnée de patchwork, tu choisiras une MAC te permettant de faire du quilting. Et si tu aimes faire des points décoratifs sur tes réalisations, alors optes pour une MAC qui te propose un large panel de points de broderie. A chaque passion sa machine !

La Rolls Royce des MAC…

Allez, on redescend sur terre ! LIDL a proposé et propose régulièrement des MACs. Peu chères à l’achat, elles sont de bonnes premières machines. Proposées en électrique dans la marque SILVERCREST et PFFAF, le magasin a aussi sorti le modèle PFAFF en électronique. J’ai acheté cette machine, comme appoint pour mon atelier, et j’avoue qu’elle tient la route. Le seul point négatif pour moi, c’est son boitier de canette à la vertical…

Et une fois que je suis décidée, je l’achète où ma MAC ???

Toutes les marques citées dans ce post ont leur site web. Ce qui est drôle, c’est que BROTHER est reconnu pour être une marque d’imprimantes et HUSQVARNA une marque de tondeuses à gazon …

Tu peux passer par leurs sites pour commander. Si tu es parisienne, il y a encore quelques boutiques qui sont revendeuses des grandes marques :

Mais en province aussi avec de la vente en ligne :

Et sûrement plein d’autres encore …

MOI, c’est ma fille qui veut se mettre à la couture … Je lui prends quoi comme MAC ?

BROTHER te propose une super petite MAC idéale pour les enfants / ados qui débutent. l’utilisation en est simple et surtout, elle est conçue pour protéger les doigts des minots… Elle est en dessous de 300 euros, c’est un peu élevé mais c’est une machine qui accompagne l’enfant pendant un long moment en lui donnant tous les avantages d’une MAC pour adulte…

Encore une petite chose. Pour certaines, la seconde main peut être une solution pour avoir une machine performante à un prix raisonnable. C’est sûr ! Je te conseille juste quelques petites choses, surtout si tu n’as jamais cousu sur une machine avant :

  • recherche le modèle sur internet et lis son descriptif : de cette façon, tu sauras ce qu’elle est censée contenir comme accessoires et son prix de départ. Les stops bobines, la vis pour retirer la plaque aiguille, les pieds, … sans ces éléments, la couture sera difficile et il te faudra racheter ces éléments à côté, ce qui n’est pas toujours simple…
  • assure-toi que le livret de la MAC est présent… Sinon, vérifie sur internet avant que tu peux le télécharger en PDF.
  • demande à la personne qui te vend la machine de te faire une rapide démonstration de l’enfilage, de comment se fait la canette, et de faire quelques points basiques.
  • demande aussi une facture de la dernière révision de la MAC. Une révision d’une bonne machine, c’est une centaine d’euro. Ca peut jouer dans la négociation du prix…Comme pour une voiture, plus la MAC aura été bien entretenue, graissée, nettoyée plus elle sera intéressante à reprendre.

Voilà !

J’espère que cet article t’auras permis d’y voir un peu plus clair dans le monde des MACs… Aujourd’hui, internet permet de faire des comparaisons de prix, de performance. N’hésite pas à les faire jouer.

Rappelle-toi de prendre bien soin de ta MAC en la nettoyant régulièrement et en la graissant dès que tu sens de la raideur dans le volant. Et sinon, bonne route sur les voies de la créativité !

Catégories Textile

Laisser un commentaire