Seconde vie … partie 2.

Le fait d’être confinée à la maison me permet de prendre le temps de faire du tri dans ma maison…

Et une grosse partie de ce tri se fait dans les placards. Tu as vu mon petit pull reprendre vie après être passé aux soins intensifs de la clinique Marikiki ! Voici mes deux derniers méfaits ! Moins de travail, mais un super résultat pour une fille qui s’est découvert une passion pour les pulls sans manche.

Recette du pull sans manche :

  • 1. tu trouves un pull avec manche : c’est peut-être idiot mais il ne faut pas de manches raglans (faisable mais plus compliqué) et il faut que ce pull ai une couture aux manches …
  • 2. tu prends tes ciseaux couture et tu retires les points d’assemblage de la manche. Tu peux aussi couper dans le vif mais il te faudra reprendre le tour au surjet.
  • 3. tu roules la valeur de couture vers l’envers de l’emmanchure, tu trouves un fils de coton ou polyester de la bonne couleur et tu fixes ce rentré avec des petits points.
  • 4. tu portes ton nouveau pull sur tes tee-shirts à manche, tes blouses, tes petits pulls fins …

Opération réalisé sans anesthésie sur un pull BENETTON qui a 10 ans ( acheté à LONDRES car gros craquage sur la couleur fluo)…

… et sur un pull jacquard de chez GAP, acheté il y a 3 ans et dont les manches étaient abimées  !

J’adore ce look ! Quel plaisir de redécouvrir les pièces de sa garde-robe !

D’ailleurs, quand j’aime une pièce mais qu’elle ne me va plus, ou qu’elle est usée à un endroit, ou que je me suis lassée, j’ai une caisse dans laquelle je range mes pestiférés. Souvent, je les ressors au bout de quelques saisons, pour les remettre dans ma penderie ou pour les transformer. Je fais ça aussi avec les vêtements que je couds. Il n’est pas rare que je les transforme une fois ou deux avant de m’en séparer.

Et toi, tu pratiques aussi cette sélection ?

Laisser un commentaire