TEST de BODY ….

Et voilà, je commence à me lancer dans la couture de ma lingerie. Après les pyjamas, chemises de nuit et nuisettes, j’ai attaqué le BODY.

Pour ce faire, j’étais super bien accompagnée par Marie Poisson, l’autrice du Body de Marie aux éditions La Plage. Dans ce livre, Marie propose deux versions : un body à bretelle IVONIC et un body cache-cœur LIZAIG. J’ai opté pour le cache-cœur …

Frileuse et super prudente, j’ai suivi les préconisations pour que le modèle soit parfait. J’ai relevé le haut en taille 38 et la culotte en taille 40. Une étape très facile et très bien expliquée. Dans mon idée, ce body allait être ma toile, mon brouillon. DONC, je n’ai pas utilisé le tissu que j’avais choisi mais des restes de jersey rayé.

Même si c’est un brouillon, je me suis attachée à faire de belles finitions : le raccord des lignes, la pose de la bande d’encolure, le montage  du biais élastique, la bande de pression … J’avoue avoir était bluffée car TOUT est indiqué, même la longueur et la largeur du point zig-zag pour coudre les élastiques.

Je m’en étais fait tout un monde, mais grâce aux explications de Marie, c’est passé tout seul et mon body était monté en deux temps trois mouvements ! Un régal qui m’a donné envie de coudre le prochain.

Par contre, j’ai deux petits bémols : le tour de bras des manches est petit, je vais devoir l’élargir car c’est un peu juste (ou j’arrête la gonflette !). Le second bémol qui n’a rien à voir avec le modèle, c’est le biais élastique pailleté : ça gratte !!! Et vu où il est situé, je ne vais pas porter ce body en dehors de la maison …

BON !

J’ai hésité à poster ces photos. Et en même temps, je me suis tellement marrée toute seule que j’en rigole encore. Franchement, qu’est-ce-que c’est compliqué de se prendre en photo ! Quels grands moments de solitude, de regards désabusés sur son propre corps. Parce que les réseaux se veulent des endroits où seul le BEAU est validé. Je ne suis pas en train de dire que ces photos sont moches : non comme toi, je ne garde que celles que je juge correctes. Mais qu’est-ce qu’ on rigolerait si on postait nos photos ratées ! Celles où on a du double menton, celles où nos yeux partent en vrille, celles avec le gros doigt en premier plan, celles avec la pause chelou, celles qu’on a voulu aguichantes et qui sont juste pathétiques. Pathétiques et tellement touchantes dans ce désir de faire joli, de paraître au mieux …

Alors j’ai laissé mes tentatives un peu spéciales de photos de ce body avec moi dedans ! Et tu peux rigoler, je ne le prendrai pas mal !

Version flou Hamilton…

Version sexy en pile ou face !

Laisser un commentaire