Enfin LA Canopée …

Et il fallait bien une petite escapade dans les Cévennes pour ce shooting dans les arbres !

MAIS qu’elle est splendide ma robe Canopée de chez Mimoï. Et le tissu viscose Samantha Purple de chez Cousette lui sied à merveille… Je vais te raconter POURQUOI il m’a fallu autant de temps pour la terminer et te poster ces belles photos !

Durant le confinement de l’hiver dernier, j’ai pu admirer sur Instagram une flopée de jolies robes. Un modèle revenait très souvent et m’avait tapé dans le fond de l’œil : la robe Canopée de chez Mimoï. Un très joli site en passant avec de très beaux patrons. J’ai d’ailleurs craqué sur un top d’hiver qu’il va falloir que je me fasse, sauf que je n’ai pas encore le tissu. Mais c’est une autre histoire et elle n’est pas encore écrite !

J’ai donc commandé ma robe en patron PDF, fait le scotchage habituel et quand j’ai relevé ma taille, j’ai pris la jupe en taille 40, la ceinture en taille 38 et le corsage en taille 36 (la fille gaulée comme une bouteille Perrier, c’est FOU !).

Comme moi, as-tu passé beaucoup de temps sur Instagram pendant ce confinement ? J’ai essayer de résister à l’appel du tissu pour ne pas faire d’achats compulsifs qui auraient adoucis ma frustration. Mais j’ai tout de même craqué sur la viscose Samantha, version purple de chez COUSETTE ( en passant, elle est actuellement en promotion sur leur site… Je dis ça, je ne touche rien !).

Et c’est pourquoi j’ai fait une toile. Je le sentais moyen-moyen de me lancer direct. Et j’ai bien fait car si j’avais attaqué direct dans ma viscose, j’aurais été dégoutée de ne pas pouvoir la porter… J’étais très serrée sous la poitrine.

CAR si le corsage et la jupe étaient à la bonne taille, la ceinture était trop juste. Dans mes modifications, j’ai donc tout repris pour une ceinture taille 40 et j’ai un peu raccourci la longueur de la jupe.

Voilà pour la base. Maintenant, je vais te raconter POURQUOI il m’a fallu autant de temps pour la terminer et te poster ces belles photos !

Une fois la toile cousue, j’ai coupée toutes mes pièces dans ma viscose. Et c’est juste à ce moment là que le confinement s’est terminé et que je suis repartie donner mes cours à l’Atelier De La Création. En même temps, j’ai déménagé ma mère dans son nouvel appart ( chez moi depuis 9 mois) ainsi que mon atelier pour cause de travaux dedans … J’ai pourtant disposé mes pièces bien sagement à plat à côté de ma MAC dans l’espoir de la coudre…

Entre les cours et les travaux, je n’ai eu le temps de coudre que des choses faciles et rapides. Je ne voulais pas me presser car j’avais réussi à monter les brides à l’envers sur ma toile … pas question de refaire la même bourde. Et puis il a fallu coudre pour la vitrine d’été… Les travaux se sont terminés, j’ai redéménagé mon bordel dans mon bel atelier. Quand tu fais ça, tu ne poses pas tout comme ça, n’importe comment. J’ai dû tout réorganiser et monter des meubles aussi. AH, j’ai aussi fait du tri ! C’est bien, c’est rapide, ça prend juste mille ans !!!

SAUF que je me suis un peu mis la pression car début juin dernier, mon homme et moi avons fêté nos 10 ans de mariage. BON fêter sans aller au resto, c’était pas de la folie. Alors j’ai réservé une très bonne table à St Brieuc pendant nos vacances. Avec la ferme intention de porter ma jolie robe pour cette occasion.

Une fois en congé, il me restait une semaine pour coudre ma robe et mon super tee-shirt vintage 80’s… ( et pour ranger l’atelier…). J’ai atteint TOUS mes objectifs avant de partir en vacances !

Et c’est là que tu vas beaucoup rigoler. Afin de ne pas froisser cette beauté ainsi qu’une partie de mes fringues de vacances, j’ai tout mis sur un cintre et dans une housse, pendu au placard de ma chambre. Le matin du départ, on prend toutes nos affaires direction la Normandie pour une halte chez des potes. Super soirée détente, on se couche et à 4H du mat’, je me dresse dans le lit en panique : j’ai oublié mon cintre avec TOUTES mes fringues (dont ma robe) !!!!

AU SECOUR….

J’ai passé le reste de la nuit à cauchemarder, à m’en vouloir affreusement d’être aussi tête en l’air. Il ne me restait qu’une jupe, une robe et un pantalon dans ma valise (autant dire que j’allais être à poils toutes mes vacances !). Et au milieu de ma débâcle, le jour s’est levé et a vu poindre une idée lumineuse. Nous avions invité un pote de mon ado à nous rejoindre en bretagne. Il devait prendre le train le dimanche et nous allions le récupérer à St Brieuc. Du coup, de bon matin le samedi, j’ai appelé la mère du copain pour lui demander de retrouver ma mère à moi (appelée juste avant et morte de rire au téléphone) chez moi afin de récupérer mes fringues, de les plier et de les glisser dans la valise du jeune… C’est que je tenais ABSOLUEMENT à mettre ma robe au restaurant ! Tu imagines bien que chez moi, ils étaient tous pété de rire… Tous ça pour ne pas froisser une robe qui est finalement arrivée froissée à bon port !

Là-dessus, je pensais te faire de belles photos bretonnes, mais franchement, la météo n’y était pas. J’ai porté ma robe uniquement le soir de la réservation du restaurant et manque de pot, il ne faisait pas beau ce jour-là. Alors quand j’ai pris la décision de descendre rejoindre ma sœur en vacances dans les Cévennes, j’ai pris ma robe à nouveau (cette fois pliée dans ma valise = refroissée à l’arrivée) et je ne l’ai portée QUE pour la séance photo !

J’espère franchement un été indien en septembre pour la porter un peu avant de la ranger pour l’année prochaine….

Et comme c’est ma sister d’amour qui a pris ces clichés, c’est un sans faute FINALEMENT !

Laisser un commentaire